Nature et randonnées

Trekking de la Garfagnana: la grande traversée!
Des Apennins aux Alpes Apuanes

Introduction - Des Apennins aux Alpes Apuanes

Au printemps 2020, nous avons créé cet itinéraire en pensant au besoin pressant de reprendre bientôt la marche. Nous savons que beaucoup d’entre nous rêvent d’un été sur des sentiers peu fréquentés, non loin de là. Nous rêvons tous de passer des nuits dans l’étreinte de la nature, à l’abri de nos angoisses et de nos peurs. C’est pourquoi, en participant à ce trekking, d’abord suspendu entre la Toscane et l’Emilie puis à travers les plus beaux coins des Alpes Apuanes, vous pouvez emporter avec vous votre tente, vos matelas et votre sac de couchage. Vous pouvez également utiliser l’une des tentes que nous mettrons à votre disposition. Nous nous occupons du transport de vos bagages et de votre matériel entre les différents arrêts. Ainsi, vous pourrez marcher en toute légèreté, accompagné d’un guide et en ne transportant dans un petit sac à dos que le strict nécessaire pour votre journée en plein air.

L’itinéraire que nous vous proposons suit en partie la classique Grande Excursion dans les Apennins et réunit, dans un parcours passionnant, des lieux et des sentiers insolites et peu fréquentés qui traversent des lieux d’une grande beauté et d’un grand charme. Puis, ayant atteint les pentes des Alpes Apuanes, nous les traverserons en touchant certains des plus beaux sommets mais en utilisant un itinéraire inhabituel offrant de nouveaux points de vue, une approche différente et une expérience unique. Nous partirons du village médiéval de Sillico et terminerons le voyage à pied à Fornovolasco, un autre de nos endroits préférés. Le dernier jour, nous compléterons notre anneau en utilisant un moyen de transport amusant et écologique : le VTT électrique.

Un itinéraire qui combine villages médiévaux, anciens chemins muletiers, anciens sentiers de transhumance, crêtes et sections panoramiques des plus beaux sommets Apuan.

  • Durée: 12 jours/11 nuits.
  • Type: Itinéraire de trekking avec transport de bagages.
  • Hébergement: Hôtels/maisons de vacances, refuges, tentes et maisons de village.
  • Difficulté / Engagement: 6 (sur une échelle de 1 à 12). Itinéraire avec 5 à 7 heures de marche par jour. Alternance de journées exigeantes avec des différences de taille modérées et de journées plus faciles. Terrain non exigeant sur des chemins qui ne présentent pas de difficultés techniques majeures dans les Apennins, parfois terrain exigeant sur des chemins qui peuvent avoir des sections courtes avec des difficultés techniques dans les Apuanes.

Notre route entre les Apennins et les Alpes Apuanes offre une expérience de voyage le long d’itinéraires inhabituels entre villages médiévaux et vues de montagne que l’on n’attend pas en Toscane.

Programme

Arrivée au village et hébergement dans de petits appartements au village. Le village de Sillico est sans aucun doute l’un des plus intéressants de la vallée, conservant le charme des vieux pavés et des maisons. Offrant l’une des vues les plus larges, le panorama embrasse les Alpes Apuanes et la Garfagnana dans un tableau d’une rare beauté. Vivre l’émotion du coucher de soleil en marchant dans les anciennes ruelles à la découverte d’histoires anciennes cachées parmi les pierres sera sûrement un bon début pour ces vacances parmi les montagnes les plus solitaires de la Toscane.

INCLUS: Dîner

Ce sera une longue montée de Sillico à Lame di Capraia, sur le bassin versant des Apennins. Mais heureusement ombragé. A quelques kilomètres de Sillico, nous rencontrerons un ancien ermitage, l’Eremo di Capraia, et non loin de l’ermitage, un petit village de bergers, Capraia. Et un couple de bergers vit toujours un peu plus haut, leur maison surplombant la vallée et la petite étable un peu plus bas parmi les arbres. Ici, nous pouvons remplir nos bouteilles d’eau fraîche et peut-être discuter avec Quinta et Carlo, parmi les derniers bergers de cette montagne.

Le sentier muletier, pavé de pierres médiévales, continue d’ici, large et bien conservé. A travers de grandes forêts de hêtres, nous sortons de temps en temps pour profiter de belles vues depuis les clairières ensoleillées et atteindre la place Lame di Capraia à environ 1600 mètres d’altitude. Ici, nous pouvons nous arrêter pour nous reposer et manger un pique-nique, assis à l’ombre des hêtres et entouré de vertes prairies.

Dans l’après-midi, nous suivrons le chemin qui serpente le long de la crête. Le chemin nous invite à suivre le bord de la crête. A’ travers des espaces ouverts, serpentant entre les petits hêtres tordus qui poussent sur la bordure qui joint les deux régions : Toscane et Emilie. Dans une agréable succession de pentes ondulantes et de changements de rythme fréquents entre de courtes montées et descentes, nous atteignons le lieu sur l’arête connue sous le nom de “Il giro del Diavolo”. Parmi ces tas de pierres empilées par la dévotion des pèlerins à travers les siècles, une légende qui rappelle le petit village de San Pellegrino, notre destination. Village que nous atteindrons d’ici en peu de temps par un chemin paisible et confortable dans la forêt de hêtres.

À San Pellegrino in Alpe, nous allons installer notre camp pour notre première nuit dans les Apennins. Nous utiliserons une structure située dans un lieu enchanté. Devant nous, le coucher de soleil et toute la ligne d’horizon des Alpes Apuanes.

INCLUS: Petit-déjeuner/lunch box/dîner

Une longue journée de marche nous attend, qui nous réserve de merveilleuses surprises en termes de vues et de silence. Tôt le matin, nous laissons derrière nous le hêtre ombragé qui a grimpé haut sur la crête pour faire un dernier pas sur le long balcon dépourvu de végétation le long duquel s’avance le parcours de la “Grande Excursion Apennine”. Et maintenant votre regard peut enfin atteindre le sommet du Mont Cusna (2121 m.) et du Lama Lite, le Mont Vecchio et plus loin le Mont Prado, qui avec ses 2054 mètres affiche fièrement l’emblème du plus haut sommet de Toscane.

La Toscane qui s’étend à notre gauche. Alors que l’Emilie apparaît en bas à droite, cachant presque dans la brume d’été le talon rocheux emblématique de la plus célèbre pierre de Bismantova. Nous trouverons un lieu de paix et de silence pour profiter de ces vues tout en prenant notre pique-nique et en nous reposant corps et âme bercés par les brises de la crête. Nous atteindrons le “toit de la crête”, où nous reposerons corps et âme bercés par les brises de la crête. Nous atteindrons le “toit de la Toscane” et entamerons ensuite une longue descente qui nous mènera de 2054 mètres à 1200 mètres, au cœur du parc de l’Orecchiella. Ici, au pied de la Pania di Corfino, se trouve la douce prairie du Rifugio Isera.                     

Le Refuge, géré par nos amis Francesca et Davide, sera un lieu agréable dont nous pourrons profiter aussi le lendemain, notre programme comprend deux nuits dans cet endroit confortable.

INCLUS: Petit-déjeuner/lunch box/dîner

Bien sûr, vous pouvez choisir de passer cette journée à lire un livre et à vous reposer à l’ombre des hêtres, peut-être près du ruisseau frais qui coule non loin de là. Mais vous êtes les bienvenus pour marcher avec le groupe en suivant le guide vers le Jardin botanique. De là commence le sentier escarpé sur les rochers et les roches qui mène au sommet de la Pania di Corfino. ce petit sommet domine néanmoins majestueusement la Garfagnana, plaçant sous le regard de ceux qui profitent de l’immense panorama du sommet, une séquence de vues vraiment impressionnantes. Nous nous retournons et si le ciel est avec nous, clair et limpide, nous pourrons pousser notre regard jusqu’en Ligurie, sur les hauteurs qui séparent Lucques de Pise et, surtout, suivre du regard toute la crête que nous avons parcourue la veille.

Nous descendrons ensuite vers l’alpage de Campaiana pour revenir à notre campement, en suivant des chemins muletiers et des sentiers de bergers.

INCLUS: Petit-déjeuner/dîner

Aujourd’hui, nous pénétrons dans les bois épais et silencieux de la réserve d’Orecchiella. De petits ruisseaux et des eaux claires traversent notre chemin, de petites clairières ensoleillées intercalent l’ombre qui nous accompagne et nous aide dans la montée pour économiser force et énergie. À travers ces bois et en fin de matinée, nous abandonnons tout chemin et toute trace de sentier pour nous aventurer dans une zone complètement sauvage pour nous retrouver plus bas dans une grange en désuétude qui témoigne de la présence des bergers jusqu’à une époque récente. La vallée de Soraggio était en effet le berceau de denses troupeaux transhumants qui disparaissaient en hiver pour retourner aux pâturages d’été au début de l’été. Une dernière montée nous attend avant que nous puissions profiter d’un rafraîchissement bien mérité. Mais finalement hors des bois, nous serons surpris par la vue sur le sommet de la crête des Apennins et la paix du Refuge de la Foce, où nous nous arrêterons pour déjeuner. Et sur la crête, nous grimperons après la pause, en suivant les formes ondulantes et en profitant d’une vue inestimable. Laissons la ligne logique de la crête décider de notre direction et suivons avec plaisir le chemin qui la trace. Les derniers kilomètres de la marche d’aujourd’hui suivent pour la plupart un petit chemin de terre que nous abandonnerons volontiers chaque fois que nous pourrons choisir de traverser des pentes herbeuses et douces, puis de le rejoindre un peu plus bas. Le Passo di Pradarena, entre Lucques et Reggio Emilia, s’ouvre soudainement devant nous alors que nous quittons le dernier passage boisé de cette belle journée. Et c’est ici que nous passerons la nuit.

INCLUS: Petit-déjeuner/lunch box/dîner

Nous ne passerons pas beaucoup de temps dans l’ombre des bois ce matin. On laissera bientôt derrière soi une montée raide et le sentier se poursuivra dans l’herbe verte en suivant les courbes sinueuses de cette crête latérale qui pointe directement vers la grande poitrine du Monte Tondo. Plus loin, on peut facilement les distinguer au loin. La chaîne Apuane est devant nous, nous marchons suspendus entre Garfagnana et Lunigiana, sur la belle piste qui nous fait dévier de la crête des Apennins pour nous conduire pas à pas vers la Garfagnana. Depuis le Monte Tondo, par temps clair, on peut voir la ville de La Spezia. C’est probablement l’un des points panoramiques les plus étonnants du quartier. Et nous ne serons pas surpris de découvrir au sommet, de nombreuses coupes votives gravées dans la roche par la main des anciens habitants, parmi les premiers visiteurs de ces sommets qui nous laissent encore bouche bée devant la paix et le silence que cela peut dispenser.

Depuis le Monte Tondo, nous traverserons des hêtraies et des clairières pour atteindre, en bas, la route qui mène au Passo Tea. Passage très important où nous découvrirons les ruines récemment mises au jour d’un ancien hôpital pour pèlerins le long de ce qui a été baptisé “Via del Volto Santo”.

De là, la route asphaltée nous mènera. Mais dans quelques kilomètres, nous aurons la joie de profiter de l’hospitalité qui nous est offerte au Passo dei Carpinelli par notre ami Stefano, propriétaire de cet hôtel tranquille dont la terrasse s’étend tellement devant le Mont Pisanino, le plus haut des Alpes Apuanes, que nous semblons presque pouvoir l’atteindre avec nos mains.

À l’hôtel, nous passerons une nuit confortable et facile.

INCLUS: Petit déjeuner/lunch box/dîner

Après avoir descendu les crêtes des Apennins, nous empruntons aujourd’hui les sentiers du milieu de la côte et du fond de la vallée qui relient les villages de la Garfagnana comme des perles, offrant à notre voyage l’expérience de traverser bois et champs cultivés, en entrant dans les petits villages par l’entrée d’origine, comme d’anciens voyageurs. De Giuncugnano à San Michele, nous perdrons de l’altitude puis, grâce à d’anciens ponts médiévaux encore en usage, nous traverserons la vallée de la Garfagnana et emprunterons des itinéraires à travers les bois de châtaigniers et de village en village pour atteindre notre destination. Nous nous arrêterons pour le déjeuner dans le village tranquille de Casciana. Nous continuerons ensuite vers Cascianella et Casatico pour prendre le dernier tronçon de la route : une route facile à travers des bois de châtaigniers silencieux qui nous mènera à notre dernière étape. Le beau village de Roggio apparaîtra soudain devant nous, révélant sa présence, gardée cachée pendant les jours de marche précédents. Le parcours d’aujourd’hui se terminera ainsi, en marchant, fatigué mais heureux, ces ruelles étroites d’un pays qui semble oublié dans les bois, dominé par la masse du mont Tambura et embrassé de tous côtés par le vert du châtaignier.

Il sera possible de passer la nuit dans des tentes sur un terrain privé ou, selon les disponibilités, d’utiliser des chambres ou des appartements dans le village. La possibilité d’utiliser les toilettes et la douche sera toujours garantie.

Le soir, nous dégusterons les plats de Gemma au restaurant La Capannina, en accompagnant les recettes de la Garfagnana d’une bonne bouteille de vin recommandée par notre hôte Andrea.

INCLUS: Petit-déjeuner/lunch box/dîner

Nous empruntons un ancien chemin qui se trouve maintenant à la limite du village et bientôt nous ne sommes plus entourés que d’hectares de bois verdoyants. Dans les temps anciens, cette partie de l’itinéraire était utilisée par des troupeaux de moutons et des bergers qui l’utilisaient pour monter à des pâturages d’altitude. Nous en trouvons la preuve lorsque nous traversons, après environ 45 minutes de marche, La Majesté (petite chapelle votive) bien conservée.

De là, nous suivons le chemin de terre qui nous mène à l’ancien alpage de Campocatino. L’itinéraire vise maintenant résolument à atteindre les bastions apuanes du Monte Tambura mais après un tronçon de chemin aventureux peu fréquenté, on traverse une marmifère. Nous la suivons en descendant et prenons ensuite l’ancienne route connue sous le nom de route “Todt”, du nom de la compagnie allemande de travail forcé qui, pendant la Seconde Guerre mondiale, a utilisé la main-d’œuvre locale pour effectuer les travaux nécessaires au déploiement des forces allemandes. L’ancienne route a été érodée par les intempéries à plusieurs endroits mais sa structure est toujours visible et, surtout, il est possible de la parcourir à pied.

En sortant du bois, nous sommes surpris par les pentes herbeuses dénudées et étendues qui s’élèvent au-dessus du Passo Sella, une puissante crête montagneuse balayée par le vent en toute saison. En suivant les contours oscillants, nous nous dirigeons vers l’un des plus beaux chemins de crête des Alpes Apuanes, un sentier étroit qui nous permet de nous écarter du chemin en contournant avec des manœuvres habiles les rochers et les endroits exposés. Il nous offre toujours des vues et des panoramas inestimables.                                                                          

Juste en dessous du sommet du Monte Sumbra, nous atteignons une large selle rocheuse qui nous invite à faire une pause relaxante dans un cadre grandiose. De là, nous atteignons le sommet en escaladant un court tronçon de chemin équipé d’un câble métallique. La descente sur le versant opposé du Monte Sumbra est amusante et gratifiante. Entre des marches de rocher et des tronçons de crête, de petits hêtres tordus par le vent au bord des hauts murs et d’autres arbres, majestueux, un peu plus bas, nous traversons des zones et des paysages différents et nous prenons ensuite le dernier tronçon de sentier qui mène au petit village de Capanne di Careggine. Et même ce dernier tronçon est à la hauteur de la tâche, nous offrant des vues splendides et des passages inhabituels entre les parois rocheuses.

Aux Capanne di Careggine, accueillis par notre ami Marco, nous logeons dans des appartements confortables d’où la vue balaie le groupe Panie et le Monte Corchia, les montagnes vers lesquelles nous nous dirigeons.

Inclus: Petit-déjeuner/lunch box/dîner

Après une première journée longue et aventureuse, une étape plus courte et plus relaxante nous attend aujourd’hui. Cela nous permet de prendre notre petit déjeuner en toute tranquillité, en présence d’un magnifique panorama sur les montagnes environnantes. La première partie de l’itinéraire d’aujourd’hui nous emmène dans la vallée en contrebas, où nous traversons le barrage du réservoir de l’Isola Santa pour apercevoir le petit village de pierre, niché dans une vallée féerique, sur les rives du lac. Les eaux vertes et le cadre des profondes forêts de châtaigniers soulignent l’harmonie de ces anciennes maisons qui semblent retrouver leur origine et leur identité communautaire dans les formes élégantes de l’église, enfin restaurée.

De là, le chemin monte doucement au début, comme pour nous donner une approche lente, puis plus décisive et sans trop de courbes pour gagner sur une courte distance des mètres significatifs de terrain élevé, en passant des traces encore visibles, à l’œil attentif, de la terrible inondation qui a dévasté ce paysage et d’autres dans les années 90.

Et en montant ainsi, entourés de châtaigniers, nous atteignons le village abandonné du Col di Favilla. L’une des dernières descriptions éminentes que nous ayons de cet endroit nous a été donnée par un jeune Fosco Maraini, qui y a passer la nuit et affronter le lendemain la masse impérieuse du Pizzo delle Saette, une muraille rocheuse qui protège la côte boisée sur laquelle se trouve le village.

Du Col di Favilla à l’Alpeggio di Puntato, le chemin nous permet souvent de reprendre notre souffle avec des intervalles plats agréables dans une douce succession de montées et de descentes. Près de la petite église en pierre de l’alpage, vous serez surpris par les hêtres disposés en rangées de part et d’autre du chemin, qui, dans le dernier tronçon, montrent encore l’ancienne parure des haies de buis verts. A côté de la petite église, au contraire, une large clairière nous permet de reposer notre vue sur les pentes raides du mont Freddone, aux pieds duquel, parmi les bois épais, nous pouvons distinguer la pierre grise de la Baita Il Robbio, notre destination. A environ un kilomètre d’ici, nous récupérons nos bagages, transportés du fond de la vallée à cette altitude par un ingénieux téléphérique et nous les emmenons avec nous près de la Baita où nous passerons la nuit.

Notre ami Mauro sera heureux de nous donner des suggestions utiles sur l’utilisation des installations disponibles, puis de nous servir un bon repas dans la charmante cabane.

L’alpage est un lieu silencieux où, comme par magie, nous avons la possibilité de revenir pour respirer le vrai parfum de la nature et des choses. En sachant capter la magie de la brise légère entre les feuilles du châtaignier, ce lieu évoque une harmonie entre l’homme et l’environnement qui peut être plus significative que n’importe quel mot. C’est pourquoi passer un après-midi bercé par la montagne est l’un des plus grands cadeaux que cette expérience peut nous apporter. Et le soir vient tôt quand la nature nous enchante. Et avec le soir, l’odeur du bois et de la cuisine d’où sortent les plats simples et bons sur les tables. Une soirée spéciale.

INCLUS: Petit-déjeuner/déjeuner au refuge/dîner

De notre point d’arrêt, nous pouvons maintenant escalader deux sommets des Alpes Apuanes d’où nous pouvons admirer de beaux paysages, en passant par des endroits peu fréquentés et sauvages.

Notre journée commence par l’ascension du Monte Freddone. Nous suivons d’abord les traces d’anciens chemins de charbonniers, là où ils n’ont pas été effacés ou habilement camouflés par le temps, puis nous abandonnons toute hésitation et gravissons prudemment la pente raide, parmi les rochers aigus et l’odeur de la sarriette, et genévrier.

Arrivés sur la crête, nous nous aventurerons à poursuivre la fuite qui mène au sommet, modeste mais surprenante élévation d’où se détachent tout autour les cimes d’Apuan de stature beaucoup plus élevée, dessinant le mirage de ces montagnes lumineuses à quelques pas de la mer. Comme par magie.

La descente nous met au défi de contenir l’élan pour pouvoir rencontrer le support sûr et à travers les bois escarpés nous voilà soudain sur l’ancienne marmifère qui, dans le passé, a vu les blocs de marbre extraits de ce côté du Monte Corchia descendre vers la vallée.

Nous la suivons en appréciant la transformation progressive en un chemin confortable au fil des ans, puisque là où les camions passaient aujourd’hui, seule la chaussure marche sur ce  sol. Une fois que nous avons atteint les sites miniers silencieux, inactifs et abandonnés, nous nous dirigeons vers la crête du sommet, maintenant à portée de main.

De là au sommet et du sommet à la descente du côté opposé, l’itinéraire nous offre des vues grandioses sur le groupe de Panie, la côte toscane, la Garfagnana et le lointain profil des Apennins.

À Foce di Mosceta, nous trouvons la plaine et le confort d’un chemin qui serpente sans pente entre les plus hauts sommets de cette région avant de se jeter à l’ombre des hêtres et de continuer à peu près à la même altitude jusqu’à la fascinante géométrie des terrasses de l’Alpeggio di Puntato, conquise au cours des siècles par l’homme grâce au travail de nombreux étés et de nombreux bras.

Notre ami Mauro nous attend avec la cuisine fumante et dans l’air, nous attendons le dîner avec impatience. Encore une soirée dans ce petit paradis de verdure. Une nuit de plus dans l’étreinte des montagnes.

INCLUS: Petit déjeuner/lunch box/dîner

Après le petit déjeuner, nous rassemblons nos bagages et les ramenons au téléphérique, d’où nous poursuivons notre voyage jusqu’à la prochaine étape.

Après cela, avec notre petit sac à dos sur les épaules, nous retournerons au pied de la Pania della Croce. Cette fois-ci, il faut grimper la grande pente herbeuse et raide jusqu’à la crête et, par la crête, atteindre le sommet et la croix emblématique qui domine le littoral de la Versilia. Et ce n’est pas un hasard si, réaffirmant le titre qui revendique ce sommet, nous marchons maintenant entre les pierres et le paléo de la Reine des Alpes Apuanes. Dame de ces paysages et berceau de nombreux jeunes et moins jeunes, qui sur ce pic aiment à passer les chaudes nuits d’été pour admirer le spectacle de l’aube.

Le petit village de Fornovolasco se trouve là-bas, au fond de la vallée. Ce sera une longue descente pour laisser derrière soi les 1858 mètres du sommet et atteindre les 480 mètres de fraîcheur que les eaux claires de la Turrite di Petrosciana créent à l’intérieur du village. Mais nous faisons attention à ne pas perdre de l’altitude trop tôt .

Lorsque nous atteignons le col de Foce di Valli, nous renonçons à poursuivre notre descente et suivons plutôt l’amusante arête qui nous permet d’atteindre les acrobaties sur pierre les plus célèbres des Alpes Apuanes : l’arc naturel du Monte Forato, où la roche se jette dans le vide pour nous étonner en traçant un anneau impossible. Maintenant, depuis l’anneau, nous pouvons perdre de l’altitude, et sans remords atteindre la Foce di Petrosciana avec une vue splendide sur une autre formation bizarre : le Monte Procinto.

Par une entaille au milieu de la côte sous le Monte Croce, nous atteindrons un endroit presque secret au fond d’un canyon où notre ami Adolfo a créé son petit paradis. Un lieu différent des précédents, au milieu d’une forêt.

Barbecue et récits de voyage animeront la soirée.

INCLUS: Petit-déjeuner/lunch box/dîner

C’est le dernier jour de notre intense voyage dans les Alpes Apuanes. Après le petit-déjeuner, nous descendrons le long du canyon creusé par le ruisseau. En une heure de marche environ, nous trouverons les eaux rafraîchissantes qui traversent le petit village de Fornovolasco, ancienne zone de mines de fer et de fours. C’est ici que notre marche s’achèvera, mais pas notre route.

Cachés en hauteur et autour du groupe de Panie, nous savons qu’il y a des petits villages de quelques maisons et de grand charme. Perchés sur des plateaux cachés dans la verdure se dressent, entre autres, les petits clochers de Vergemoli, Calomini, Brucciano. Pour les atteindre tous et, en les visitant, approfondir notre connaissance de ce territoire prodigieux à l’orographie ondulée et envoûtante, nous disposons désormais d’un moyen ingénieux.

Sur nos vélos électriques, nous remontons la route à travers les bois et en surmontant facilement les montées jusqu’à 10%, nous prenons rapidement de l’altitude en laissant derrière nous l’entrée de la célèbre Grotta del Vento. C’est un peu plus haut, en fait, que cette petite route tranquille reprend son souffle et s’autorise des tronçons plats. Derrière les courbes sinueuses de ce chemin, nous découvrons de belles vues sur le paysage et nous encerclons, l’un après l’autre, les petits villages qui ont encore des habitants ici, s’accrochant à l’avenir avec ténacité.

Peu de voitures circulent sur cette route et le silence des montagnes et de nos moyens de locomotion nous permet de profiter pleinement de l’agréable brise en contournant les montagnes, en s’arrêtant pour explorer chaque village afin de capturer sa magie. Après les villages d’Eglio et de Sassi, une petite église blanche d’où l’on peut admirer la vallée de la Garfagnana, nous ferons une dernière descente pour atteindre enfin le fond de la vallée, en entrant dans Castelnuovo di Garfagnana. Ce sera le moment où nous lèverons notre verre aux jours passés ensemble, en espérant vous avoir fait vivre des jours de sérénité et de découvertes passionnantes.

INCLUS: Petit-déjeuner

Détails

Bagages

Dans le sac à dos de 25/30 lt que vous emporterez avec vous en cours de route:
  • 1 T-shirt sec
  • Veste imperméable (pantalon imperméable si désiré) pour la pluie
  • Protection solaire (crème, lunettes, chapeau)
  • Bouteilles d’eau (suffisamment pour contenir au moins 2 litres pour les plus longues journées de marche)
  • Petit récipient en plastique pour les sandwiches et les snacks
  • Gants légers

Climat

Tout au long du parcours, nous connaîtrons des situations microclimatiques très différentes. Certains endroits sont particulièrement chauds et les températures peuvent atteindre 26/28 degrés Celsius. D’autres endroits sont plus frais avec des températures très basses, surtout au début de la journée et au coucher du soleil (5/10 degrés). De plus, il est important de se rappeler que le bassin versant des Apennins attire de fortes et violentes tempêtes estivales avec des orages et de la grêle accompagnés de vents qui abaissent encore plus les températures perçues et réelles. Celles-ci peuvent, dans le cas de tempêtes de forte intensité à haute altitude (1600/1800 m), descendre à 0 degré ou légèrement plus, pendant l’événement.

Les frais comprennent

Non inclus

Prix

À PARTIR DE

1.037 €

Réservez une idée de vacances

Prix par personne

Les frais comprennent:

Restez informé

Nouvelles et offres

Calendario Eventi

mai 2021

LUN.
MAR.
MER.
JEU.
VEN.
SAM.
DIM.
26
27
28
29
30
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
1
2
3
4
5
6
Événements pour mai

1st

Aucun événement
Événements pour mai

2nd

Aucun événement
Événements pour mai

3rd

Aucun événement
Événements pour mai

4th

Aucun événement
Événements pour mai

5th

Aucun événement
Événements pour mai

6th

Aucun événement
Événements pour mai

7th

Aucun événement
Événements pour mai

8th

Aucun événement
Événements pour mai

9th

Aucun événement
Événements pour mai

10th

Aucun événement
Événements pour mai

11th

Aucun événement
Événements pour mai

12th

Aucun événement
Événements pour mai

13th

Aucun événement
Événements pour mai

14th

Aucun événement
Événements pour mai

15th

Aucun événement
Événements pour mai

16th

Aucun événement
Événements pour mai

17th

Aucun événement
Événements pour mai

18th

Aucun événement
Événements pour mai

19th

Aucun événement
Événements pour mai

20th

Aucun événement
Événements pour mai

21st

Aucun événement
Événements pour mai

22nd

Aucun événement
Événements pour mai

23rd

Aucun événement
Événements pour mai

24th

Aucun événement
Événements pour mai

25th

Aucun événement
Événements pour mai

26th

Aucun événement
Événements pour mai

27th

Aucun événement
Événements pour mai

28th

Aucun événement
Événements pour mai

29th

Aucun événement
Événements pour mai

30th

Aucun événement
Événements pour mai

31st

Aucun événement